Groupe SAP

Comité scientifique

Kmar Bendana, historienne, professeur (Université de Tunis-IRMC)

Alban Bensa, anthropologue, directeur d’études (GTMS-EHESS)

Ridha Boukraa, sociologue, professeur (Université de Tunis)

Maria Lucia Bueno, sociologue, professeur (Université du SENAC/SP et Fundacao Alvares Penteado/SP, Brésil)

Brigitte Derlon, anthropologue, maîtresse de Conférence (EHESS-CNRS, Paris)

Marcel Fournier, sociologue, professeur (Université de Montréal)

Silvia Naef, Historienne de la culture du monde arabe, Professeur (’Université de Genève)

Stephen Wright, Philosophe et Critique d’art indépendant (Paris)

Véra Zolberg, sociologue, professeur (New School University)

Notices biographiques

Kmar Bendana est historienne de la culture et de la vie intellectuelle tunisienne du XIXe et XXe siècles. Maître de conférences en histoire à l’Université de Tunis et chercheuse permanente à l’Institut Supérieur d’Histoire du Mouvement National (ISHMN-Université de la Manouba), elle est habilitée à diriger des recherches depuis 2002. Elle est également chercheuse associée à l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC, FRE 2548 du CNRS.) et au laboratoire Dirasat Etudes Maghrébines. Co-directrice de la revue Ibla (Institut des Belles Lettres Arabes – Tunis) et Correspondante de la Revue d’histoire des Sciences Humaines (Paris). Elle poursuit ses recherches sur les thématiques suivantes : formes du changement culturel, place et rôle du savoir dans la société et la culture contemporaines, les médiateurs culturels, la vie matérielle de la culture.
Brigitte Derlon est anthropologue et maîtresse de conférences à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). Directrice-adjointe du Laboratoire d’Anthropologie Sociale, elle dirige le GDR 2156 (CNRS) « Anthropologie, Objets et Esthétiques ». Elle a publié entre autres : De mémoire et d’oubli. Anthropologie des objets malanggan de Nouvelle-Irlande (CNRS Editions et Editions de la Maison des Sciences de l’Homme,1997), un ouvrage sur un art rituel mélanésien, et co-dirigé (avec Michèle Coquet et Monique Jeudy-Ballini) : Les cultures à l’œuvre. Rencontres en art (Biro éditeur et Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2005), un recueil d’articles sur l’anthropologie de l’art issu d’un colloque international.

Marcel Fournier est professeur titulaire au département de sociologie de l’université de Montréal et directeur de la revue Sociologie et sociétés. Ses champs d’intérêt sont la sociologie de la culture, la théorie sociale et l’histoire de la sociologie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont L’entrée du Québec dans la modernité (1986), Générations d’artistes (1986) et Marcel Mauss (1994). Il a aussi publié, en collaboration avec Michelle Lamont, Cultivating Differences (University of Chicago Press, 1992).

Silvia Naef est professeur adjoint à l’Unité d’arabe de l’Université de Genève. Elle a publié de nombreux articles et organisé des séminaires consacrés aux questions de l’art et de l’image dans le monde arabe et/ou musulman. Elle est coéditeur, avec Bernard Heyberger, de La multiplication des images en pays d’Islam – De l’estampe à la télévision – (XVIIe-XXIe siècle), un ouvrage collectif traitant de l’image sous ses multiples aspects (arts plastiques, cinéma, presse, télévision). Elle a également publié L’art de l’écriture arabe, Passé et présent, (Genève, 1992), de A la recherche d’une modernité arabe, l’évolution des arts plastiques en Egypte, au Liban et en Irak paru en 1996 aux éditions Slatkine, Genève et de Y a-t-il une « question de l’image » en Islam ?, Ed. Téraèdre, 2004.

Stephen Wright est critique d’art, directeur de programme au Collège international de philosophie (Paris), et professeur de philosophie de l’art à l’École Supérieure des Beaux Arts de Toulon. Commissaire d’expositions indépendant, il a organisé en avril 2004  » L’avenir du ready-made réciproque  » (Apexart, New York) et en juin 2005  » In Absentia  » (Passerelle, Brest), deux projets qui, en interrogeant des pratiques artistiques à faible coefficient de visibilité artistique, posent la question d’un art sans oeuvre, sans auteur et sans spectateur. Il vit à Paris, où il est rédacteur correspondant pour la revue Parachute (Montréal) et membre du comité de rédaction de Mouvements (La Découverte, Paris).

Vera L. Zolberg est Professeur au Département de Sociologie de la Faculté de Sciences Sociales de New School University à New York. Elle a effectué des recherches en sociologie de la culture et des arts, politique culturelle et mouvements sociaux, aux Etats-Unis, en France, au Pays-bas et en Afrique. Elle est l’auteur de Constructing a Sociology of the Arts (Cambridge University Press, 1990) ; co-auteur avec J.M. Cherbo de Outsider Art: Contesting Boundaries in Contemporary Culture (Cambridge University Press, 1997); et co-éditeur avec David Swartz de After Bourdieu : Influence, Critique, Elaboration, (Kluwer Academic Publishers, Pays-Bas, 2004). Elle est un membre fondateur et a été présidente de la section culture de l’Association Américaine de Sociologie et du Comité de Recherche : Sociologie des Arts de l’Association Internationale de Sociologie.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :