Groupe SAP

octobre 6, 2007

Contextes artistiques périphériques : Les apports d’une approche comparative.

Filed under: Colloques — groupesap @ 8:57

Les apports d’une approche comparative.

Contextes artistiques périphériques : Les apports d’une approche comparative.
Colloque Bilatéral de Chercheurs et de Doctorants
Faculté des Sciences Humaines et Sociales
Les 7, 8 et 9 décembre 2006

Sur une initiative du
Groupe de Réflexion : Socio-anthropologie des Arts Plastiques dans les contextes périphériques (SAP)

En partenariat avec
Laboratoire Genèse et Transformation des Mondes Sociaux
&
Laboratoire DIRASET – Etudes Maghrébines

Avec le soutien de
Institut Français de Coopération – Arab Tunisian Bank – Ecume – CERES

Argumentaire

Le colloque se proposera, à partir d’un contexte précis, la situation tunisienne et plus largement celle du monde arabo-musulman, de poser la problématique de l’importation des théories dans des contextes n’étant pas eux-mêmes vierges de toute théorisation.

Si le paradigme de l’image demeure le principal outil mobilisé par les chercheurs étudiant l’art dans le monde arabe, il est aujourd’hui questionné. Quels sont les éléments objectifs de cette réévaluation ? L’ambiguïté de ce paradigme réside, pour partie, dans l’uniformité de ses modes d’application à l’ensemble des pays arabomusulmans. Ne pouvons-nous pas déterminer des conditions sociales spécifiques de son existence d’un point de vue territorial aussi bien que temporel ? Parallèlement, l’utilisation d’outils théoriques et méthodologiques conçus au sein du contexte occidental, tel la sociologie de l’art, pour l’analyse des pratiques artistiques d’autres aires culturelles pose question. Sont-ils directement utilisables dans un autre contexte culturel ou, inversement, peuvent-ils faire apparaître des problématiques que les outils théoriques habituellement associés à l’aire culturelle avaient exclus ? Ainsi, il s’agit de confronter deux types d’outils analytiques, l’un interne l’autre externe à la culture en question et d’imaginer, le cas échéant, la possibilité de les associer dans un même mouvement de théorisation.

Ce colloque cherchera ainsi à concrétiser un mouvement largement engagé dans la recherche actuelle, s’écartant des déterminations identitaires, notamment dans le contexte africain, ayant mené à une fixation des enjeux de telles pratiques. Dans ce cadre quelles peuvent être l’efficacité et les limites des catégories descriptives Occident et non Occident ou Occident/Orient, renvoyant à une pensée culturaliste privilégiant l’opposition moderne/traditionnel ? Comment sont-elles convoquées dans le discours sur les arts plastiques ? Peut-on leur substituer d’autres catégories telle que l’articulation local/international, dont les limites doivent là encore être questionner ?

Dans ce cadre, l’apport de situations extérieures au monde arabe sera nécessaire, ces questionnements n’étant, en effet, pas spécifiques à ce contexte. De même, la comparaison avec des pratiques artistiques telles que le théâtre ou le cinéma dont les développements tunisiens, aussi bien en pratique que par les recherches qu’ils ont suscitées, sont considérablement supérieurs aux développements des arts plastiques. Comment des chercheurs en sciences sociales travaillant sur des aires géographiques offrant un panel important de situations culturelles, institutionnelles, structurelles… peuvent-ils dialoguer et développer des outils méthodologiques en commun ? Tel est l’un des principaux enjeux théoriques de ce colloque.

PROGRAMME

Jeudi 7 décembre 2006

Matinée 9h-12h30 FSHST, salle Garmadi
9h Ouverture
Modérateur : Abdelhamid HENIA Historien (DIRASET, FSHST)
9h 30 Tahar CHIKHAOUI, Théoricien du cinéma (Tunis): Titre non communiqué.
Ahmed KHOUAJA, Sociologue (DIRASET, FSHST) : Ville, cinéma et imaginaire : un art qui se fait ou une société qui se défait ?
11h Pause café
11h 15 Bernard MULLER, Anthropologue indépendant (rattaché GTMS-EHESS) : L’ethnologue face aux artistes africains contemporains– genèse et effets d’une incompréhension.
12h30 Pause déjeuner

Après-midi 14h-17h15, FSHST, salle Garmadi

Atelier I : Culture nationale et histoire coloniale
Modérateurs : B. MULLER & T. CHIKHAOUI
14H Malik NDIAYE, Historien de l’art (Université Rennes II) : Enjeux critiques de la méthode : problèmes de contextualisation dans la théorie post-coloniale.
Aïda OUARHANI, Sociologue (CIM / Médiation Culturelle Paris 3) : Le cinéma tunisien des années quatre-vingt-dix et deux mille.
15h10 Pause café
Atelier II : Catégorisation de l’art en pays d’Islam
Modérateurs : K. BENDANA & A. BENSA
15h20 Najoua SAIDI, Patrimoine (FSHST) : Le voile de l a femme tunisienne à travers les âges dans une perspective patrimoniale et ethnologique.
Monia ABDALLAH, Historienne de l’art (CEHTA- EHESS) : Analyse d’une caractérisation artistique. Les discours sur « l’Art contemporain et l’Islam »
Jellal BESSAAD, Patrimoine (Institut National du patrimoine) : Le traitement du corps dans le cinéma tunisien narratif.

Conférence 18h30 au Club Tahar Haddad
Silvia NAEF, Historienne (Université de Genève) : Evolution récente de la recherche sur l’art du monde arabe

Vendredi 8 décembre

Matinée 9h30-12h30, FSHST, salle Garmadi
Modérateur : Alban BENSA, Anthropologue (GTMS-EHESS)
9h30 Kmar BENDANA, Historienne (ISHMN-Université de la Manouba, Tunis) : L’art et les revues
Jocelyne DAHKLIA, Historienne (CRH-EHESS) : Dynamiques de créations artistiques contemporaines en pays d’islam
11h Pause café
11h 15 Ridha BOUKRAA, Sociologue (FSHST) : Arabesque, arabisance et polygone étoilé : l’art musulman entre l’extériorité de l’artiste ou du chercheur et l’intériorité du croyant
12h30 Pause déjeuner

Après-midi 14h-17h15, FSHST, salle Garmadi
Atelier III : Identité et circuits de reconnaissance
Modérateurs : S. WRIGHT & A. KHOUAJA
14h Mohamed BEN SOLTANE, (Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis) : Les ressorts de la reconnaissance des artistes maghrébins en Europe : cas de Ahmed Hajeri et de Rachid Koraïchi.
Annabelle O. BOISSIER, Anthropologue (GTMS- EHESS) : La question identitaire est-elle pertinente en art contemporain ?
15h10 Pause café
Atelier IV : Politiques artistiques sous la colonisation
Modérateurs : J. DAKHLIA & R. BOUKRA
15h20 Fatma SOLTANI (FSHST) : L’image de la femme artiste dans la presse tunisienne entre les deux guerres : Habiba Msika, Fadhila Khetmi et Chefia Rochdi.
Morgan CORRIOU : Historienne (IRMC, Tunis) : Radio et cinéma dans la Tunisie du protectorat.
Hamdi OUNAINA : Sociologue (CIM / Médiation Culturelle Paris 3) : « Le Salon Tunisien » : un schéma institutionnel colonial

Conférence 18h30 à l’École du Cirque
Mohamed DRISS, Directeur du Théâtre National Populaire Introduit par Thierry Vielle, Directeur de l’IFC, Conseiller de coopération et d’action culturelle

Samedi 9 décembre

Matinée 9h30-13h, FSHST, salle Garmadi
Modérateur : Jocelyne DAKHLIA, Historienne (CRH-EHESS)
9h30 Abderrahmen AYOUB, Historien du patrimoine (Institut National du Patrimoine, Tunis) : Propos sur l’art populaire
Ali LOUATI, Critique d’art (Tunis) : L’image en Islam. Nécessité d’une lecture historique
Stephen WRIGHT, Philosophe et critique indépendant (Paris) : L’histoire doit-elle être fictionnée pour être pensée ? Au-delà du paradigme de l’image
11h Pause café
11h 15 Rapporteurs :
Silvia NAEF, Historienne (Université de Genève)
Abdelkader ZGHAL, Sociologue (CERES, Tunis)

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :